Marc Roger
 marc roger lecteur public
 

MARC ROGER, LECTEUR PUBLIC
décline sa passion pour les livres en bibliothèques, médiathèques, salons du livre, centres culturels, théâtres, librairies... Passionné par les textes, amoureux de la langue, le lecteur public est un passeur de livres. 

QUELQUES DATES
1958 – Naissance à Bamako, capitale du Mali
1992 – Premières lectures publiques
1996 – Création de la compagnie La Voie des Livres
1997 – Le Tour de France en livres, à pied et à voix haute
1998 – Création du concept du Bal à Lire
2003 – Tour de la Méditerranée en livres, à pied et à voix haute
2006 – Tournée au Brésil
2009 – La Méridienne Saint-Malo/Bamako, à pied et à voix haute
2014 – Grand Prix Livres Hebdo. Coup de coeur du Jury (Amélie Nothomb, présidente) décerné à Marc Roger
2016 – Musica Fabula – lectures-concerts au Théâtre les rendez-vous d’ailleurs, Paris 20
2017 – La vie mode d'emploi de Georges Perec. Tentative d'épuisement d'un texte. Lecture chorale 99 lecteurs
2017/2018 – Résidence d'écrivain au Pays de l'Ourcq

BIBLIOGRAPHIE
À pied et à voix haute, le tour de France en livres d'un lecteur public (HB Éditions 2000)
Sur les chemins d’Oxor - Chroniques méditerranéennes (Actes Sud, 2005)
La Méridienne Saint-Malo/Bamako (Folies d'Encre & Merle Moqueur, 2012)
Le vieux Libraire et les Thalwegs (roman à paraître)

LIRE À VOIX HAUTE
Un livre n’existe qu’à l’instant où quelqu’un se décide à l’ouvrir. En dehors de ce temps, il n’est rien qu’un sommeil dont il ne sort qu’au toucher délicat que pose sur lui l’éveilleur.

Il y a l’éveilleur silencieux. Tout se passe dans sa tête. Pour lui seul, il compose une voix qui ne regarde que ses yeux ; et l’auteur, d’aussi loin qu’il se trouve depuis qu’il a écrit ce livre, perçoit cette onde infime que la pupille au centre de l'oeil diffuse par cercles successifs. L’éveilleur silencieux force l’admiration de tous, il donne un sens aux profondeurs par un simple phénomène de surface : la lecture silencieuse. Mais tous ne peuvent accéder au silence éveilleur.

Pour bon nombre, nécessité de son s’impose afin que du sens s’ajoute. Le petit qui ânonne ou l’adulte butant sur un texte difficile a besoin d’expulser mot à mot par dehors l’écriture pour qu’émergent du livre la musique et le sens.

Et point de hiérarchie entre ces deux pratiques. La lecture silencieuse est certes plus rapide, plus efficace, elle va plus vite au sens que la lecture à voix haute, mais doit-on forcément se presser pour goûter aux bonnes choses ?
 

PRESSE
L’homme-livre ? L'expression serait trop faible pour un homme qui se donne corps et âme à son métier en établissant toujours un contact étroit avec son auditoire.

Jouant habilement des intonations et des inflexions de sa voix haute et claire, il captive son public.

Nouvel Observateur
Le Monde des Livres
Article Télérama
Article Nous Deux